Premières impressions sur les réunions de quartier

Je ne vais pas faire le point sur les idées qui nous ont été suggérées. Nous ferons la synthèse de ces réunions dans un deuxième temps, quand elles auront toutes eu lieu.

L’objet de cet article est simplement de faire part de nos premières impressions.

Chaque weekend, nous déposons notre tract dans vos boites aux lettres pour les réunions du weekend suivant. Nous avons aussi essayé de scotcher des affiches sur les containers puisque presque tout le monde s’y rend.

Nous avons vu peu de gens. Il faut dire que si le temps était propice l’année dernière et nous a incités à faire les réunions de quartier en extérieur, cette année, il fait vraiment froid et il y a du vent. Ce n’est pas de ce seul fait que peu nombreux sont ceux qui viennent.

 Il y a des chances que certains aient peur de venir, d’être vus. Que d’autres se disent que c’est une façon de faire parler et que si nous sommes élus, nous ferons comme les autres. Que d’autres encore ne s’intéressent pas à la vie du village parce qu’ils ne sont là que parce que leur habitation se trouve dans ce lieu.

Quand la seule idée que l’on se fait de la démocratie, c’est de voter (ou non) tous les 5 ou 6 ans pour des gens qui affichent un programme et ensuite font autre chose, on peut comprendre que l’on se demande à quoi peut bien servir d’aller perdre son temps et risquer de prendre froid.

Nous avons également eu l’occasion d’interpeller certains d’entre vous. Et autant vous dire que ce n’est pas facile. Nous n’avons pas l’habitude. Nous nous retrouvons dans la peau de ceux qui importunent.

Passons sur le fait que l’on nous prenne pour des témoins de Jéhovah, par exemple.

Une fois passé cette difficulté, lorsque nous demandons aux gens ce qu’ils souhaiteraient pour leur quartier ou pour leur village, ils sont souvent pris au dépourvu et nous disent qu’ils ne voient pas, qu’ils n’ont pas d’idée.

Ce n’est qu’en discutant un peu, en parlant de choses et d’autres que leur viennent à l’esprit des choses qui ne vont pas ou qu’il conviendrait d’améliorer.

 Lorsque nous avons fini de discuter, il nous semble qu’ils sont contents d’avoir pu parler et de se dire qu’ils peuvent apporter leur pierre à l’édifice, que leur contribution peut être intéressante.

Finalement, avec l’inexpérience de la méthode que nous avons choisie pour venir à votre rencontre, mais avec notre cœur et notre volonté de faire quelque chose pour notre village, à une toute petite échelle pour l’instant, nous savons que nous sommes sur le chemin de ce que nous voulons faire à Roquemaure.

Les petites graines que nous semons ne seront pas vaines.

 Nos têtes, nos cœurs sont pleins d’espoir pour notre village et nos concitoyens.

Pour les colistiers

Luc Rousselot

En passant | Cet article a été publié dans Ce qui nous motive, notre programme. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Premières impressions sur les réunions de quartier

  1. Souque Christine dit :

    pour avoir discuté avec des gens hors « réunion de quartier » il ressort un sentiment d’étouffement, que le village s’éteint. Qu’il manque de vie.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s