Yves – Alain BELESTIN

???????????????????????????????

73 ans. Marié. 3 enfants dont les 2 derniers sont nés à BAGNOLS SUR CEZE.

Je suis arrivé à Roquemaure en juillet 1984, suite à une mutation professionnelle. A la retraite, en octobre 2000, après 38 années de carrière comme fonctionnaire d’État (Ministère de la Justice).

 

Éducateur à la Protection Judiciaire de la Jeunesse depuis 1963, j’ai exercé cette profession dans différentes structures :

Prison de mineurs à Fresnes –  Centres de Rééducation à PARIS et LYON – Tribunal pour Enfants à MACON, comme délégué à la Liberté Surveillée – enfin, en Milieu Ouvert à BAGNOLS SUR CEZE dans une structure pluridisciplinaire (COAE), dont je fus, en tant que Chef de Service Éducatif, le responsable pendant une dizaine d’années. Mon secteur était le Gard Rhodanien, ce qui m’a amené à travailler, en particulier, à Roquemaure.

 

Actuellement, je suis bénévole, depuis plusieurs années, à la Banque Alimentaire et Sociale de Roquemaure. Et, ce ne fut pas pour moi une surprise de constater l’augmentation dramatique de la misère sociale et psychologique des bénéficiaires que nous recevons.

 

Nous travaillons en étroite collaboration avec le CCAS de la commune.

 

Cette structure, dépendant de l’Association IMAGINE 84, s’avère absolument utile et nécessaire en cette période de crise.

 

 

De par ma profession, je suis très attaché à la relation humaine.

 

Également, j’attache une grande importance à la cohésion sociale qui doit permettre à chacun d’entre nous de nous retrouver au sein de la communauté roquemauroise, et à y trouver notre place, eu égard à nos origines, à notre culture et à notre éducation différentes.

 

Or, force est de constater que cette cohésion, ce lien social qui devrait nous réunir tous ensemble, n’existe pas ou si peu dans ce village, où la défiance des uns vis à vis des autres tourne, il faut bien le dire, assez souvent, au rejet, à la stigmatisation de l’autre.

 

Il y a, donc, un important travail à faire sur ce plan là, afin que, dans la compréhension et le respect réciproques, dans l’acceptation des règles de vie commune, notre village retrouve, enfin, une image positive et sereine qu’elle n’a pas actuellement.

En passant | Cet article a été publié dans notre programme. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Yves – Alain BELESTIN

  1. BARRAUD Pierre dit :

    Bravo Alain car ce qui manque le plus dans notre société c’est bien la solidarité, la tolérance et le respect mutuel…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s