Un esprit de coopération et d’entraide

P1040058

C’est localement, parce que nous pouvons être plus proches des gens, que nous pouvons agir. La municipalité, avec le CCAS peut et doit aider ceux qui ont besoin de notre solidarité. L’objectif est de développer l’aide et l’orientation, et par un accompagnement personnalisé et global permettre de remettre le pied à l’étrier de celles et ceux qui ont été désarçonnés. D’autres actions de coopération et de mutualisation peuvent être menées qui ne grèveront pas le budget de la commune.

 

 

L’action sociale relève dans sa grande majorité de la compétence du Conseil général (Revenu de Solidarité Active, Aide Personnalisée à l’Autonomie, Prestation de Compensation du Handicap, Aide Sociale à l’Enfance, Protection Maternelle et Infantile, …)

L’aspect médicosocial relève des services de l’Etat, notamment au travers des Agences Régionales de Santé.

La commune, par le biais du Centre Communal d’Action Social (CCAS), demeure néanmoins le lieu de proximité et de réactivité dans le champ du social.

Les missions de cet établissement public sont d’ordre légal ou facultatif, auxquelles s’ajoute une mission de solidarité

 

Le CCAS anime une action générale de prévention et de développement social dans la commune en liaison avec les institutions publiques et privées. Il est de ce fait l’institution locale de l’action sociale par excellence. A ce titre, il développe différentes activités et missions légales ou facultatives, directement orientées vers les populations concernées :

        lutte contre l’exclusion (en particulier, aide alimentaire),

        services d’aide à domicile,

        prévention et animation pour les personnes âgées,

        gestion d’établissements d’hébergement pour personnes âgées,

        soutien au logement et à l’hébergement,

        petite enfance, enfance/jeunesse,

        soutien aux personnes en situation de handicap.

         

Nos propositions s’inscrivent dans ce secteur autour des mêmes notions de solidarité, de reconnaissance dans l’individu quel qu’il soit, de partage et du bien vivre ensemble :

        faciliter le transport par l’utilisation du minibus des personnes âgées ou ne conduisant pas vers les commerces excentrés mais aussi vers la bibliothèque et les espaces dédiés aux manifestations culturelles et festives.

        favoriser la cohabitation transgénérationnelle de personnes âgées qui vivent seules et d’étudiants qui cherchent des logements en développant un partenariat entre les établissements post bac (IUT, IFSI, Fac)

        négocier  avec les mutuelles pour permettre à tous d’avoir accès à une mutuelle complémentaire maladie

        mettre en place annuellement une journée citoyenne pour d’une part réaliser des travaux mais aussi faire se rencontrer les gens, apprendre, donner et recevoir,

        introduire au sein du Conseil d’Administration du CCAS une personne représentant les usagers.

         L’aide à l’emploi : le nombre de demandeurs d’emploi est particulièrement préoccupant dans la commune et touche principalement une population jeune la plupart du temps peu ou pas qualifiée et une population « âgée » dont les compétences professionnelles s’inscrivent principalement dans le secteur agricole qui lui aussi connait des difficultés.

Si la compétence emploi demeure de la responsabilité de l’Etat et de la Région, il n’en reste pas moins que nous devons favoriser l’implantation d’entreprises, la création de regroupement d’employeurs de types Groupement d’Employeurs et Groupements d’Employeurs pour l’Insertion et la Qualification. Pour les personnes les plus éloignées de l’emploi, initier la création d’Entreprises d’Insertion, d’Associations Intermédiaires voire d’Activités et de Chantiers d’Insertion.

        En partenariat avec les bailleurs sociaux faciliter l’émergence d’une Régie de Quartier intervenant sur les espaces extérieurs et intérieurs communs.

        Aider les habitants de la commune à s’informer sur les aides mobilisables pour la rénovation de l’habitat.

        Impulser le regroupement d’habitants du village pour :

o   L’achat d’énergies de chauffage

o   Etudier la faisabilité d’une mise en œuvre d’une Opération Programmée d’Amélioration de l’Habitat, notamment dans le centre ancien

 

        Proposer la mutualisation :

o   des outils qui coûtent chers et qui sont peu utilisés, par la création d’une bricolothèque.

o   de certains jouets que l’on pourrait emprunter (jeux d’adresse  et de stratégie ancestraux en bois par exemple) ou venir utiliser sur place, dans une ludothèque.

 

        Soutenir les initiatives associatives de mutualisation :

o   de certains jouets que l’on pourra acheter à prix modique dans le cadre d’une bourse aux jouets, par la mobilisation de la ludothèque à activer

o   de vêtements pour enfants, dans le cadre de bourses aux vêtements

En passant | Cet article a été publié dans notre programme. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s