Conseil municipal du 10 Juillet : prises de position et impressions

Il y avait plus de monde qu’aux précédents conseils ce jeudi 10 Juillet.

Nos concitoyens ont dû être en partie attirés par cet article.

ml 09.07.14 nathalie Nury attaquée en diffamation

Ce conseil municipal s’est déroulé sous le signe des dépenses.

1° Sujet abordé: l’approbation du CR du conseil municipal du 28.05.14

Nous avons fait cette déclaration:

Monsieur le maire,
Mesdames les conseillères et messieurs les conseillers municipaux,
Nous vous informons que nous voterons contre l’approbation du CR du conseil municipal du 28 Mai 2014 pour deux raisons.
La première, c’est que votre compte rendu n’est pas fidèle aux délibérations puisque concernant le dossier n°20, il est stipulé que monsieur ROUSSILLON a voté contre alors que ce n’est pas lui qui a voté contre avec monsieur BERARDO.
La deuxième, c’est qu’il n’aura pas fallu 3 mois pour que la majorité qui avait annoncé dans son programme « la volonté de communiquer dans le cadre d’un dialogue permanent » affiche au grand jour son vrai visage.
Vous refusez d’inscrire la teneur des échanges dans le compte rendu de la réunion du 28 mai.
Vous voulez nous faire prendre le risque de faire payer aux contribuables Roquemaurois les frais de justice de deux de vos élus pour des propos tenus dans un tract d’ « Ensemble pour Roquemaure » et qui remettraient en cause leurs compétences.
Outre le fait que nous considérons que l’argent de la collectivité doit être utilisé plus à propos ;
Monsieur le maire, mesdames et messieurs les adjoints, mesdames et messieurs les conseillers de la majorité, force est de constater qu’il n’aura pas fallu plus de 3 conseils municipaux pour que vous tentiez de museler vos oppositions.
Belle idée du dialogue permanent !!!
Nos concitoyennes et concitoyens apprécieront.
Nous ne pouvons que leur conseiller de visiter le site internet de « Roquemaure, l’Elan citoyen », s’ils veulent être tenus informés quelque peu sur ce qu’il se passe à Roquemaure et sur les décisions que vous prenez.
Nous sommes ensuite passés aux dossiers du conseil municipal proprement dit.

Nous avons voté pour les dossiers N°3, 4, 8, 9, 10, 12, 13, 14, 15, 19, 23 sans poser de questions même si nous avons fait remarquer que certaines de ces délibérations étaient des rectifications et compléments qui auraient pu être évités.

 

Dossier 1. le rapport 2013 de l’eau.

Le rendement du réseau, le plus bas de ces 5 dernières années, est de 57,5% (ou dit autrement le taux de fuite est de 42,5 %). A partir de 2015, la taxe sur l’eau sera doublée si le rendement n’est pas supérieur à 68%.

Il y a eu 2,48% du réseau remplacé en 5 ans soit un taux de renouvellement de 201 ans.
La commande sur le schéma directeur a été passée en décembre 2013 et pour que l’étude soit fiable, il faut au moins une année afin d’avoir une saison hivernale et une saison d’été. Cette année, il risque de ne pas y avoir un été assez chaud, ce qui pourrait mener l’étude à 2 ans. Il y a des communes pour lesquelles l’établissement du schéma directeur a duré 3 ans.

Les travaux sur la rue Gérard Philipe ont été lancé parce que le réseau d’égout s’effondre. Il y a création d’acide sulfurique qui attaque les conduites béton.

Et ceux du chemin du plan vont suivre parce que cette voie serait dans la continuité de la rue Gérard Philipe.

Les travaux du lotissement Hannibal restent programmés sur le rapport de l’eau, mais ne sont pas dans le budget prévisionnel 2014. On ne sait plus pourquoi ils avaient été programmés.
Il reste 20 branchements en plomb rue du 11 Novembre. Ces branchements sont considérés comme n’étant pas nocifs mais le nombre reste identique depuis 3 ans.

Nous avons approuvé le rapport

 

Dossier N°2 : le Rapport de l’assainissement.

La station d’épuration fonctionne bien. Les travaux rue Gérard Philipe sont réalisés parce que le réseau s’effondre. Dans la continuité, les travaux seront réalisés chemin du plan. Faisaient ils partie des travaux à réaliser en priorité? pas de réponse.  Pour les travaux à prévoir lotissement Hannibal, même réponse que pour l’eau. On ne sait plus pourquoi ils avaient été programmés. Peut être conviendrait-il de demander aux habitants du lotissement s’ils ont eu des problèmes.

Pour les habitations et logements non raccordés au réseau d’assainissement, ils seraient de l’ordre de 200. l’accompagnement et les aides pour les usagers sont prévus par le SPANC (Service Public d’Assainissement  Non Collectif). Il faudra demander à voir les derniers rapports annuels du SPANC pour en savoir un peu plus.

Nous avons approuvé le rapport.

 

Dossier N°5 : Décision modificative du budget de la commune.

Il s’agit de réaliser des travaux de voirie rue Guillaume Clerc et dans la cour de l’école primaire pour un montant de 120 000 €.

Il s’est aussi agit d’acheter des bâtiments rue du Rhône vers la tour de la reine pour un montant (avec une prévision de travaux) pour un montant de 224 000€.

En tout, 344 000€ d’emprunt supplémentaire au 1 900 000 déjà prévus au Budget Prévisionnel.

C’est le deuxième corps de bâtiment acheté par la municipalité Rue du Rhône parce qu’il s’agit d’une opportunité à ne pas laisser passer. Les mêmes affectations des locaux nous ont été présentées. Locaux pour les associations, musée, salles de conférences. Les associations ont de quoi être satisfaites. Ou du moins pourront l’être si un jour il est possible de faire des travaux dans ces bâtiments.

Si la majorité a des idées et une vision globale de l’aménagement de Roquemaure, et notamment du quartier de la rue du Rhône, qu’elle nous en fasse part. Nous ne sommes a priori pas hostiles aux projets parce qu’ils viendraient de ses représentants.

Mais là, ils décident d’acheter des bâtiments sans même que la commission d’urbanisme n’ait été réunie depuis les élections.

Et ils ne parlent que d’opportunités. Bien sûr, il ne faut pas laisser passer les opportunités mais que deviennent-elles avec les ans si les bâtiments sont laissés à l’abandon.

Par exemple, les anciens abattoirs, anciens ateliers municipaux, pourraient déjà être aménagés.

La commune de Roquemaure peut elle se permettre d’acheter des bâtiments inutilisables alors qu’elle n’a pas les moyens d’y faire les travaux. Rappelons qu’il y a aussi l’ancien bar, place de la mairie.

 

Dossiers 6 et 7 : Décisions modificatives des budgets de l’eau et de l’assainissement.

au 750 000€ programmés de travaux de la rue Gérard Philipe, il s’agit de rajouter 885 000 € de travaux sur le chemin du plan.

Cette modification des budgets prévisionnels arrive seulement 3 mois après que ce dernier ait été voté. Pourquoi ne pas avoir prévu ces montants dans le BP alors que les travaux chemin du plan sont annoncés depuis belle lurette.

Pour financer ces 885 000 € , il est exclusivement fait appel à l’emprunt.

Nous rappelons que le schéma directeur n’est pas abouti et que nous ne savons pas où il sera nécessaire de réaliser des travaux pour améliorer les réseau et notamment pour ce qui concerne l’eau éviter de payer un doublement de taxes.

Si le prix de l’eau à Roquemaure est encore légèrement en dessous de la moyenne du département, cela risque de ne pas durer.

 

Dossier 11 : Aire d’accueil des gens du voyages – demande de subvention.

L’aire d’accueil des gens du voyage est obligatoire pour toutes les communes de plus de 5000 habitants.

Il s’agit d’un avant projet simplifié qui a pour objet d’obtenir des subventions de l’État. Ce projet est donc amené à évoluer.

L’emplacement a été choisi route de Nîmes à hauteur du quai de transfert du SITDOM (anciennement SMIOM), en face du campement pour lequel la précédente majorité avait fait un procès.

Pour 16 emplacements, le coût du projet serait de 513 k€ pour une subvention  maximale de 170 k€. Le premier adjoint nous a dit qu’il ne fallait pas ramener le coût au nombre d’emplacements parce que ce qui coûtait c’est le bâtiment commun et l’assainissement qui ne serait  pas raccordé au tout-à-l’égout.

Nous avons demandé si elle n’était pas un peu loin du village. L’adjoint à l’urbanisme nous a demandé si nous avions une autre solution. A brûle-pourpoint, nous n’en avons pas puisque nous n’avons pas été amenés à réfléchir sur le sujet et que nous en apprenons le choix au travers d’une délibération.

Au prix de revient, il sera souhaitable que cette aire d’accueil, loin de tout, soit fréquentée et surtout ne soit pas dégradée. Il doit également être possible de prévoir que le bus scolaire s’arrête à cette nouvelle aire pour que les enfants puissent aller à l’école.

 

Dossier 16 :Tableau des effectifs – embauches

Nous nous sommes étonnés de l’embauche d’un maçon. L’adjoint à l’urbanisme nous a fait part de sa volonté de faire réaliser plus de travaux par les employés municipaux.

Cela peut a priori paraître une bonne idée de faire faire des travaux par les employés municipaux et d’en augmenter les effectifs. Mais elle a ses limites selon les travaux à réaliser.

Tant qu’il s’agit de réaliser des petits travaux comme construire un muret, réaliser une clôture, construire un petit abri pour ranger du matériel, réparer des trottoirs, un bout de voirie abimé, etc… il n’y a pas de problème.

Mais, par exemple, faire construire le mur de la piscine à 3,30 m de haut aux employés municipaux avec des tréteaux de maçon qui ne devraient plus être utilisés même par les entreprises de maçonnerie parce qu’ils sont devenus non conformes à la règlementation du travail, c’est une autre affaire.

Faire construire le mur de la piscine qui est classée ERP (Établissement Recevant du Public) à une hauteur de 3,30 m de haut par les employés municipaux, c’est leur faire prendre des risques aussi à eux. Si le mur vient à tomber sur du public, ce sont tous ceux qui auront participé, de près ou de loin, à sa construction dont la responsabilité personnelle pourra être recherchée: maire, adjoint, DGS, chef des services techniques et ouvriers.

Il ne faut pas dire comme l’a dit l’adjoint à l’urbanisme, que les employés municipaux ne font là que leur travail.

De plus, les collectivités publiques ne sont pas exemptées de l’application de la réglementation du travail et les employés municipaux qui ont construit ce mur n’avaient pas les moyens matériels de respecter les règles de sécurité.

Nous avons voté pour la création de ce poste, parce qu’il s’agissait de titulariser un emploi à durée déterminée.

 

Dossier 17 : le CLSPD. Conseil Local de Sécurité et de Prévention de la Délinquance.

Nous nous sommes montrés satisfaits de voir que la majorité a décidé de mettre en place cette structure qui n’était pas annoncée dans leur programme. Nous avons demandé à ce que les groupes d’opposition soient représentés comme le maire peut le décider.

 

Dossier 18 : augmentation du budget de formation des élus.

Le maire nous a expliqué que la somme prévue était insuffisante. Nous lui avons dit que nous ferions valoir notre droit à la formation parce que les élus d’opposition ont également besoin d’être formés. Et je rajoute, même si nous cherchons à le faire aussi par nous-même.

Nous avons également demandé pourquoi, la délibération n’intégrait pas la modification du budget prévisionnel.

Nous avons voté pour.

 

Dossier 20 : modification des horaires des écoles.

Il s’agit de mettre en place une garderie le mercredi jusqu’à 12h30, pour que des parents qui travaillent puissent avoir le temps de venir chercher leurs enfants.

Nous avions demandé lors du dernier conseil municipal qu’il soit étudié la possibilité que les parents qui ne pouvaient pas faire autrement puissent laisser leurs enfants à la cantine. L’adjointe à l’éducation, nous a répondu qu’elle n’avait pas suivi notre conseil mais qu’elle avait fait le point avec les parents afin de trouver le meilleur compromis possible.

Dont acte.

Si des parents sont d’avis contraire, qu’ils prennent contact avec nous afin que nous puissions relayer leur mécontentement et appuyer leurs demandes.

Nous nous sommes abstenus.

 

Dossiers 21 et 22 : Protection fonctionnelle de Mrs TAILLEUR et MANETTI contre madame NURY.

Monsieur RODRIGUEZ a fait une déclaration pour la liste « Ensemble pour Roquemaure » de laquelle il ressortait que les colistiers étaient solidaires de madame NURY et qui déplorait que l’argent de la commune serve à régler des différents personnels.

Luc ROUSSELOT a fait cette déclaration:

« C’est à chacun d’entre vous que je souhaite m’adresser.
Il ne s’agit pas là de nous prononcer sur un sujet technique, mais sur des différents personnels.
Vous avez été nombreux des deux listes à nous féliciter pour la tenue de notre campagne.
Vous vous êtes égratignés les uns comme les autres, par écrit et aussi par la parole.
Nous considérons, nous, que les électeurs ont tranché sur les échanges et qu’il ne sert à rien de continuer cette bataille.
Le choix fait par messieurs Tailleur et Manetti de faire appel à la justice fait partie de ces affaires qui encombrent les tribunaux et coûtent à la collectivité.
Il n’est pas sûr qu’ils aient gain de cause et cela coûtera directement à la commune.
Par ailleurs, les faits qui leur ont été reprochés dans le tract, les concernent personnellement sur des points précis de la gestion de la commune. Leur dite action n’a pas eu pour objet de mettre en cause la responsabilité de la commune face à un tiers.
Pour régler ce genre de litiges, il existe des assurances spécifiques que les élus peuvent, doivent souscrire pour leur protection.
La protection fonctionnelle n’a pas à être utilisée.
Pour cette première raison, nous demanderons au préfet l’annulation de ces délibérations si vous les votez.

D’autre part, nous pensons que pour se prononcer sur ces dossiers qui touchent à des personnes du conseil, il serait sain que le vote soit réalisé à bulletin secret et que les personnes qui sont directement concernées ne votent pas et quittent la salle du conseil le temps du vote.
C’est personnellement, en votre âme et conscience, que vous devrez vous prononcer.
C’est aussi une des raisons pour laquelle nous demanderons au préfet l’annulation de ces 2 délibérations si vous les votez. »

Il y a d’abord eu un vote à main levée pour décider du vote à bulletin secret. Et il y a ensuite eu le vote des 2 délibérations.

Nous avons voté pour le vote à bulletin secret et nous avons voté contre les 2 délibérations.

Concernant les décisions du maire nous retenons les points suivants:
– la création d’une classe à l’école primaire et d’une classe de maternelle supplémentaire. Il y aura donc l’embauche d’une ATSEM.
– la fête de la musique a coûté 4800 € en frais d’orchestre et de sono.
– 5000€ pour le MTI tour du 25 juillet, au stade de Miémart.
– 30 000€ d’orchestres pour la fête votive
– la passation d’une commande de 15000 € à un BET pour l’extension de la zone de l’Aspre. les Zones d’activités ne sont elles pas de la compétence des communautés de communes?

QUESTIONS DIVERSES:

nous avons posé les questions suivantes:

Question 1 : Lors du Conseil municipal du 28.05.2014, concernant l’approbation des CR des 17 et 25 Avril 2014, vous avez refusé de prendre en compte nos demandes de correction.
Pouvez-vous nous en donner les raisons ?

Monsieur le Maire, nous a lu la réponse de la préfecture datant de 2008 à une question du maire d’alors faisant suite aux mêmes problèmes de non prise en compte des prises de position des oppositions dans les CR de conseils municipaux. Le maire n’est pas obligé de retranscrire à la lettre les échanges et propos tenus. Il fait donc ce qu’il veut.

Nous rajoutons qu’il peut ne pas se conduire en démocrate comme il l’a fait pour le dernier CR et la non prise en compte de nos remarques sur les 2 précédents.

Question 2 : Lors du Conseil municipal du 28.05.2014, sur les nouveaux rythmes scolaires, nous vous avons demandé de faire une enquête auprès des familles pour savoir quelles seraient celles qui devaient impérativement laisser leurs enfants à la cantine afin de voir s’il était possible de leur faire manger les repas préparés par la maison de retraite pour la Récré. Avez-vous fait cette enquête ? Pouvez-vous nous donner des indications sur le nombre d’enfants et de familles concernées ?

voir réponse sur le dossier N°20

Question 3 : Pourquoi avez-vous retiré le dossier N°7 lors du conseil municipal du 28.05.14 relatif au bail de location pour la chasse ?

Le dossier a été retiré parce que la modification du bail n’était pas aboutie.

Question 4 : Un feu de poubelle a endommagé le gymnase dans la nuit du 26 au 27 juin 2014. Nous avons eu à en déplorer d’autres lors de ces 6 derniers mois à la salle des fêtes et à l’oseraie notamment. Comptez-vous faire installer des caméras de surveillance supplémentaires pour lutter contre les feux de poubelles ou bien commencer à travailler sur le fond comme nous vous l’avons suggéré ?

La caméra située à l’angle de la toiture du gymnase n’a pas permis de reconnaître ceux qui ont mis le feu mais la majorité municipale est bien décidée à continuer la mise en place de caméras.

Nous continuons de considérer que les caméras ne règlent pas les problèmes. La preuve. Le CLSPD est un outil essentiel.

Question N°5 : A la piscine, vous faites rehausser par les employés municipaux dont il faut louer les efforts, un mur de 3,5 mètres de haut environ le long de la rue Voltaire. Ce mur est il conforme aux prescriptions du POS ? La commune a-t-elle fait les démarches règlementaires nécessaires pour le construire ? Une étude technique a-t-elle été faite pour s’assurer de sa tenue, notamment au vent, compte tenu du fait que les agglos rajoutés viennent s’appuyer sur un mur de 60 cm de haut et sa fondation déjà existante ? Pouvons-nous avoir accès à ces documents ?

La réponse a été que le projet de mur existait déjà et que le maire a juste décidé d’en modifier la hauteur. Des documents manuscrits nous ont été montrés, une note de calcul aurait été rédigée et il nous a été répondu que la municipalité n’avait pas fait n’importe quoi. Nous pouvons avoir accès aux documents et l’adjoint se fera une joie de nous les présenter. Suite particulière sur ce sujet dans un prochain article du blog.

Question N°6 : concernant les dossiers N°5 et 11 comme pour d’autres dossiers évoqués dans les précédents conseils concernant des acquisitions ou des travaux d’urbanisme, il n’y a pas eu de réunion de la commission d’urbanisme. Quand prévoyez-vous une première réunion de cette commission ?

En septembre ou en octobre…. Nous ne sommes pas pressés. Et les Commissions ne sont pas des commissions de travail selon le premier adjoint.

Question N°7 : concernant le dossier N°6, nous constatons une augmentation de 188 % des dépenses par rapport au budget primitif. Pourquoi une telle augmentation ? Nous souhaitons que le dossier global soit présenté en conseil municipal.

l’augmentation correspond aux travaux du chemin du Plan. Les dossiers sont consultables en mairie.

Question N°8 : concernant le dossier N°7, nous constatons une augmentation de 238 % des dépenses par rapport au budget primitif. Pourquoi une telle augmentation ? Nous souhaitons que le dossier global soit présenté en conseil municipal.

l’augmentation correspond aux travaux du chemin du Plan. Les dossiers sont consultables en mairie.

Question N°9 : La commune de Saint Laurent des Arbres a voté une délibération pour annuler celle de la majorité précédente sur le rattachement au Grand Avignon. Pouvez-vous nous indiquer quelle est la position de la majorité municipale de Roquemaure ?

la commune et la communauté de communes ont jusqu’au 1 Janvier 2017 pour choisir. Nous avons le temps et il n’est pas question d’indiquer la préférence de la majorité.

Il se trouve que la majorité municipale avait indiqué son choix pour le Grand Avignon. Que le projet de loi indique que les communautés ne devront pas avoir moins de 20000 habitants. Que la CCCRG est donc amenée à disparaitre. Que la commune de Saint Laurent a remis en cause le choix du Grand Avignon et souhaite rentrer dans le Gard Rhodanien. Cela a pour conséquence de casser la communauté de communes et qu’il va y avoir des partages et des choix difficiles à faire. Nous ne savons pas quel est le choix de la commune de Montfaucon. Il n’y a pas de temps à perdre.

Question N°10 : Locaux de la PMI. Depuis le mois de décembre 2013, la Protection Maternelle et Infantile a quitté Roquemaure suite à de nombreuses remontées d’égouts. Quelles solutions envisagez-vous pour un retour rapide de ce service dans notre commune ?

Monsieur le Maire nous dit avoir proposé un local vers la gendarmerie pour qu’une permanence puisse être tenue régulièrement à Roquemaure. Il n’a pas eu de retour du Conseil Général.

Le Conseil Général a acheté le bâtiment du Crédit Agricole. Il n’y aura pas de retour de la PMI sur Roquemaure avant 2017.

Nous allons demander aux services du Conseil Général quand ils comptent mettre en place la permanence. Ce sera déjà ça…

 

Question N°11 : Plan d’Amélioration de Pratique Phytosanitaire et Horticoles (PAPPH) :
Par délibération du 16 octobre 2013 puis directement par courrier, le SMABVGR (Syndicat Mixte d’Aménagement des Bassins Versants du Gard Rhodanien) a sollicité les communes à s’investir dans l’élaboration de PAPPH et propose un accompagnement adapté comprenant :
• L’élaboration d’un cahier des charges,
• L’élaboration de demande de subvention pour s’assurer d’un financement maximum
• L’élaboration de dossier de consultation et l’appui à la sélection des offres
• Le suivi et la réception de l’étude

Ce dispositif vise à :
• Réduire la pression polluante sur la ressource en eau,
• Embellir et assainir le cadre de vie des populations,
• Réduire les risques sanitaires pour les populations et les agents
• Faciliter la mise en place des pratiques alternatives d’entretien des espaces verts,
• Sensibiliser les habitants au changement de pratiques sur les espaces communaux et les inciter à faire de même sur leurs espaces privés qu’ils soient urbains, périurbains ou agricoles.

Le PAPPH réalisé sur l’ensemble du territoire d’intervention de la commune en matière d’entretien et de gestion des espaces, doit aboutir à la proposition de solutions sur :
• La gestion de la pression phytosanitaire et en nutriments
• Les pratiques d’entretien des espaces verts
• La protection et amélioration de la biodiversité
• Les orientations horticoles
• L’anticipation de la gestion des futurs espaces communaux
Des actions de sensibilisation des administrés sur les enjeux sanitaires et environnementaux liés à la réduction de la pollution
• L’acquisition de matériel
• La formation des agents communaux et des élus

La démarche est la suivante :
– La Commune délibère puis envoie un courrier officialisant la demande d’accompagnement au Syndicat
– Une première réunion d’information à destination des élus et services techniques est organisé
– Le Syndicat élabore un cahier des charges adapté comprenant les phases suivantes :
• La réalisation d’un diagnostic : descriptions des services, diagnostic de la gestion des pesticides, diagnostic des espaces gérés et des pratiques, évaluation des risques
• L’élaboration d’un plan d’amélioration des pratiques : Définition des objectifs par secteur, préconisations d’entretien, élaboration de plan de communication et de formation et formation des agents
• Le bilan et le suivi des actions de la première année de mise en œuvre du PAPPH
– La Commune valide le cahier des charges et délibère pour demander les subventions aux différents partenaires
– Le SMABVGR constitue les dossiers de demande de subvention que la commune complète (pièces administratives) et envoie aux partenaires
– Le SMABVGR élabore le dossier de consultation des entreprises et la commune lance le marché
– La SMABVGR analyse les offres et la commune attribue le marché par délibération puis notifie le marché après avoir reçu les accusés de réception définitifs de subventions
– L’étude démarre par un premier comité de pilotage associant l’ensemble des partenaires mais surtout élus et services techniques chargés de la gestion des espaces verts.
– Le SMABVGR accompagne la commune dans le suivi de l’étude, remarque sur le rapport et animation des COPIL.

Nous vous demandons de faire délibérer le conseil municipal pour engager cette démarche. C’est une action qui à court terme doit permettre la réduction, voir la fin, de l’utilisation de produits dangereux pour les employés municipaux et à plus long terme réduire la pollution des sols et eaux de la commune. Cela pourra aussi faire réduire les risques de maladies et cancers à nos concitoyens par une information au plus près d’eux.

La majorité va étudier la mise en place de cette action.

 

Question N°12 : Et une dernière demande qui, si elle semble plus générale, n’en touche pas moins certains de nos concitoyens randonneurs et cyclistes, qui ne peuvent plus se rendre en compagnie de leurs amis sur les sentiers et routes autour du Pont du Gard sans que ces derniers soient obligés de payer un droit de passage.
Nous relayons donc la demande des fédérations pédestres et cyclistes adressée au président du Conseil Général du Gard sur la gratuité du Pont du Gard (voir courrier en pièce jointe). Même si une convention a été signée entre la commune et l’EPCC du Pont du Gard pour que les Roquemaurois puissent se rendre gratuitement sur le site, il est inacceptable que l’accès à ce monument vieux de 2 millénaires et classé au patrimoine de l’humanité soit désormais payant pour les touristes, les randonneurs et cyclistes. Ce n’est pas à eux de payer les investissements inconsidérés sur un musée peu fréquenté et décidés par des élus aux egos démesurés. Nous demandons à ce que le conseil municipal de Roquemaure vote, dans un premier temps, une résolution demandant la gratuité de l’accès au Pont du Gard pour les randonneurs empruntant les GR et les cyclistes empruntant les routes afin que ces derniers ne soient pas obligés de faire des détours de plusieurs kilomètres et plusieurs heures.

L’adjointe au tourisme va se rapprocher de l’EPCC pour voir ce qu’il est possible de faire. Nous lui souhaitons bonne chance et nous espérons qu’elle obtiendra des résultats.

Nous pensons que c’est une action qui doit être menée par le plus grand nombre possible de communes et d’élus du Gard si nous voulons que l’EPCC bouge sur ce sujet.

Et dans le lien ci-dessous, le compte rendu à l’esprit très démocratique du pouvoir exécutif de notre bonne ville de Roquemaure:

PV du CM du 10.07.14

En passant | Cet article a été publié dans les réunions du conseil municipal, Nos prises de position. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour Conseil municipal du 10 Juillet : prises de position et impressions

  1. AF dit :

    Félicitations pour la question N°12 !
    Mes meilleures salutations.

    • alain dit :

      Ce manque de démocratie et cette ambiance malsaine au conseil municipal se fait sentir dans le village et favorise la monté du F.N. Nos élus doivent changer d’état d’esprit. Sinon le prochain maire ne sera pas de droite mais d’extrême droite.

      • lucrou dit :

        Bonjour,
        tout d’abords, sur l’ambiance malsaine, il ne faut pas exagérer. A quelques rares exceptions, et individuellement, les conseillères et conseillers municipaux sont des personnes sympathiques avec qui il est possible de discuter. Le problème est essentiellement la solidarité de groupe exigée par les élus de l’exécutif.
        Pour ce qui est de la présence éventuelle de gens proches du FN au sein du conseil municipal, je ne peux que vous renvoyer vers l’article du ML dans lequel nos concurrents s’accusaient mutuellement:
        https://roquemaurelancitoyen.com/2014/03/25/article-du-midi-libre-en-date-du-25-03-2014
        La question est de savoir pourquoi le FN qui avait affiché des prétentions sur Roquemaure et avec les scores qu’il fait dans notre commune n’a pas présenté ou pas pu présenter de liste.
        Quand au manque de démocratie et à l’intolérance, on ne pas dire que le précédent maire et son conseil municipal étaient des exemples.
        J’ai personnellement le souvenir d’une modification du règlement du prêt de la salle de la cantarelle pour nous empêcher de tenir des réunions publiques alors que les sujets que nous avons eu l’occasion de traiter étaient liés à la dérive anti démocratique de notre société avec la loi territoriale de 2010, le fonctionnement des institutions européennes, un conférencier sur la « démocratie ambigüe » et un autre sur le grand marché transatlantique. Nous avons du délocaliser une réunion et avoir recours à des stratégies pour obtenir le prêt de la salle. Nous avions même du déposé un avis de manifestation en préfecture.
        Nous ne sommes pas plus surpris que cela de l’esprit peu démocratique de la majorité, comme nous ne l’aurions pas été si la liste « Ensemble pour Roquemaure » l’avait emporté.
        Ce dont je peux vous assurer, c’est qu’il en aurait été autrement si les Roquemaurois nous avaient accordé leur confiance. Cela aurait demandé beaucoup de travail, c’est certain. Mais c’était la raison essentielle de l’existence de notre liste: montrer au citoyens Roquemaurois qu’il était possible de faire vivre la démocratie pour que tous et chacun puissent mieux vivre au village.
        Si nos concitoyens veulent faire cette expérience, ce n’est pas pour le FN et les ambitieux personnels qu’ils devront voter aux prochaines élections.
        Il y a une chose qu’il faut dire pour terminer, c’est que l’on aille voter ou que l’on décide de rester chez soi, que l’on décide de ne s’intéresser qu’à son petit confort personnel ou de s’occuper de la communauté et de l’intérêt général, nous avons les élus que nous méritons et nous restons tous responsables de la société que nous construisons.
        Cordialement
        Luc Rousselot

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s