L’agrandissement de la Zone de l’Aspre: Attention Danger

Dans le Midi Libre de ce jour,  le maire et son adjoint aux finances affichent clairement l’intention d’agrandir la ZI de l’ASPRE.

 

ML 22.02.15 agrandissement de l'Aspre

Le projet d’agrandissement est le suivant:

projet implanté

Il s’agit de doubler la surface de la zone en l’augmentant à terme de 34 Hectares.

 

1°/ Avant tout, un risque pour les habitants de Roquemaure

Les épisodes cévenols qui se sont produits cet automne, ces images que nous avons eu l’occasion de voir, ces témoignages doivent rappeler les élus que nous sommes à leurs responsabilités.

Le procès Xynthia  qui a vu, au mois de Décembre, le maire de la Faute-sur-mer condamné en première instance à 4 ans de prison  vient aussi rappeler que maires et adjoints ne sont pas à l’abri de se retrouver devant les tribunaux et encourent le risque de se voir condamnés.

Même si nous ne sommes qu’élus d’opposition, nous considérons que nous devons tout faire pour défendre les habitants de Roquemaure contre les risques qui les menacent.

Le risque inondation est un risque important. Dans notre programme nous avions affiché notre volonté de limiter ce risque.

Luc Rousselot a réussi à être élu délégué au Syndicat Mixte d’Aménagement des Bassins Versants du Gard Rhodanien pour la commune. L’objectif était de pouvoir être informé mais aussi d’agir.

Le maire et son adjoint prennent pour argument que cette zone a pour principal avantage pour les entreprises d’être hors zone inondable sans prendre en compte qu’une urbanisation de ce plateau aura forcément des répercussions sur le risque inondation de Truel et aussi probablement sur les quartiers bas du village.

Voir ci-dessous le schéma d’écoulement des eaux du plateau qui a pour conséquence de renvoyer des eaux courantes (qui sont les plus dangereuses pour les riverains) sur la roubine de Truel. Actuellement, la végétation et le sol existants ont pour effet d’absorber une grande quantité des eaux de pluie.

photo innondation plan

100 mm de pluies sur les 34 Ha rendus imperméables représentent 34 000 m3 d’eau qui dévaleront dans la roubine vers le hameau.
Outre ce danger des eaux ruisselantes, Truel et le quartier du plan s’inonderont plus rapidement qu’aujourd’hui.
La roubine de la rue Voltaire sera engorgée et le valat de la Croze qui s’y jette n’aura d’autre solution que d’inonder le village.

2°/Une aberration écologique:

Le plateau de l’Aspre reste un des rares territoires propriété de la commune.  Il a été replanté dans les années 1980 et les arbres commencent à être d’une taille acceptable. Une végétation de taille moyenne participe à la retenue et à l’absorbtion des eaux de pluies.

Dans sa demande d’examen au cas par cas préalable à la réalisation de l’étude d’impact (voir ici Formulaire_P102_cle27c9ec), la majorité précédente (divisée, mais dont le premier adjoint et l’adjoint aux finances actuels portaient déjà le projet d’agrandissement) a selon nous instruit le dossier pour minimiser le lieu qui n’est présenté que comme de la garrigue. Il suffit de visualiser notamment les photos de l’annexe du dossier (là: Annexe_P102_cle63a62b).

La préfecture a tout de même demandé l’étude d’impact. Voir l’arrêté ici: Arrete_F09113P0102_cle5d8524

La réalité est toute autre sur le site. Vous pouvez vous en rendre compte en visionnant les photos ci-dessous.

Le bois que veut détruire la majorité vu depuis Pujaut:???????????????????????????????

Et maintenant lors d’une promenade dans le bois à l’automne:

IMG_4077

IMG_4078

???????????????????????????????

IMG_4087

IMG_4088

Vous pouvez constater que nous sommes loins d’une garrigue aride et de tas de cailloux.

IMG_4081

Il y a même de l’herbe bien verte en cette mi-octobre et pourtant la terre est sêche:

IMG_4096

Notre avis est qu’il faudrait même étudier la plantation de feuillus comme cela a été fait sur le bois de Clary (qui est privé).

Roquemaure doit déjà pâtir sur son territoire de l’Autoroute, de la ligne TGV, de lignes HT. Faut-il agrandir la ZI de l’ASPRE pour transformer ce lieu en cela:

???????????????????????????????

IMG_3951

???????????????????????????????

IMG_3954

IMG_3949

Nous vous laissons juges

3°/ Une aberration économique

Et oui, c’est aussi une aberration économique de vouloir agrandir une Zone Industrielle dans la période actuelle.

Même si ce ne sont pas les mêmes entreprises qui sont attendues sur la Zone de Tesan qui est aussi sous la responsabilité de la communauté de communes, lors du dernier conseil communautaire, il a été décidé de prolonger la concession d’aménagement à la SEGARD jusqu’en 2020 parce que la dernière zone aménagée ne trouve pas preneur.

La Communauté de communes de la Côte du Rhône Gardoise est promise à disparaitre parce qu’elle est trop petite. Des dépenses ont déjà été engagées pour la construction de la crêche et de bureaux sur Roquemaure. Pour pouvoir réaliser les travaux d’aménagement de l’Aspre, il faut que la commune de Roquemaure cède les terrains à la communauté de communes pour l’Euro symbolique. C’est déjà le montage financier qu’avait proposé l’adjoint aux finances par le passé.

De plus, la communauté de communes n’a semble-t’il pas les reins suffisament solides pour réaliser l’investissement puisqu’il serait question de déléguer l’aménagement par une concession à la SEGARD et que cette délégation coûtera de l’argent à la collectivité.

La question de la création d’emplois ne tient pas. Il y a très peu de Roquemaurois qui travaillent sur la zone actuelle.

La situation privilégiée de la zone à proximité de l’autoroute, non plus.

Sur l’Ardoise, il existe déjà un site industriel de 85 hectares (ancien site d’Ugine acier entre autre) qui ne demande qu’à être valorisé. Ce site est au carrefour des transports fluviaux, ferrovières et autoroutier (l’échangeur de Roquemaure n’est pas loin non plus). Et il y a une convergence de tous les acteurs économiques et politiques pour le développer (voir l’article ci dessous).

ML du 18.10.14 port-l'Ardoise 2

Les Roquemauroises et Roquemaurois ne sont pas si loin que cela de l’Ardoise pour y aller travailler.

Le développement économique doit être étudié de manière globale sur un bassin de vie et non pour satisfaire des visions économiques d’élus qui réfléchissent à l’ancienne.

Le seul objectif de l’agrandissement de l’Aspre pourrait être de ramener à la commune de Roquemaure l’équivalent de la taxe locale d’équipement qui devrait s’élever aux alentours du million d’Euros. Mais dans quel délai?

Et ce million d’euros parait bien maigre au regard des 2,5M€ d’emprunt qui ont été votés par la majorité dans sa première année d’exercice.

 

Une pétition pour bloquer le projet:

Si comme nous, vous ne voulez pas que le risque inondation soit accentué pour les habitants de Roquemaure.

Si comme nous, vous ne voulez pas que ce qui reste encore de nature sur l’Aspre soit détruit.

Si comme nous, vous voulez que l’argent de la collectivité soit dépensé à bon escient.

Nous vous invitons à signer et faire signer la pétition ci-après:

pétition l’aspre 6

 

 

En passant | Cet article a été publié dans Nos prises de position. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s